Vaccinations, rappels, soins vermifuges

Le rite des vaccinations et des soins vermifuges ne prend pas fin avec la croissance du chiot : les vaccins contre la maladie de Carré, l’hépatite, la leptospirose et la parvovirose ne garantissent pas une immunité permanente mais protègent durant exactement onze mois (et non pas une année).

En vérité, un chien adulte est doté de défenses immunitaires supérieures au chiot en ce qui concerne les pathologies virales, mais ces maladies, rappelons-le, sont extrêmement agressives et parfois mortelles. Il serait donc très dangereux d’oublier les rappels de vaccins.

Les parasites intestinaux, quant à eux, ne s’embarrassent pas de considérations sur l’âge du chien le chiot, certes, est plus fréquemment atteint de ce genre d’infections mais c’est avant tout parce qu’il mange tout ce qu’il trouve. Le chien adulte lui non plus n’est pas totalement à l’abri des parasites. Attention : évitez d’administrer des vermifuges génériques (qu’on appelle les « polyvalents ») si vous n’êtes pas sûr que le chien est infecté. Il vaut mieux examiner régulièrement les selles et ensuite, se faire prescrire un vermifuge adapté au type de parasite décelé. Les polyvalents ne sont pas efficaces contre tous les parasites, en particulier quand ils sont présents en grand nombre.

Chiot âgé de 4 mois à 1 an

Vaccinations

Les rappels ont lieu onze mois après le dernier vaccin du chiot ; les dates sont consignées sur le livret de santé. Aux alentours de 8 mois, on peut effectuer le premier vaccin anti-rage, obligatoire pour tous les chiens d’exposition mais également conseillé pour les autres.

Soins vermifuges

Contrôle des selles environ tous les deux mois.

Autres interventions

Examen du sang pour éliminer toute éventualité de filariose : si le résultat est négatif, on peut initier la prévention en suivant les indications du vétérinaire.

A 7 mois, faire effectuer une première radio pour déceler une éventuelle dysplasie. Ce premier résultat ne constitue pas le verdict officiel mais peut déjà offrir une vue assez fiable.

Bain antiparasitaire (ou traitement à l’aide de spray antiparasitaire) à donner une fois par mois, d’avril à septembre.

Adulte

Vaccinations

Un rappel tous les onze mois, y compris le rappel contre la rage.

Soins vermifuges

Contrôle des selles tous les six mois.

Autres interventions

Prévention contre la filariose à chaque printemps.

Dès l’âge d’1 an, le chien peut passer la radio officielle de la dysplasie de la hanche ; pour les chiens reproducteurs, il est conseillé de répéter l’examen à 2 ans, puis à 3 ans.

Traitement antiparasitaire une fois par mois, d’avril à septembre.

La prise en charge des frais d’interventions varie considérablement d’une mutuelle chien à l’autre et il est nécessaire de comparer les différentes offres des compagnies d’assurances tout en sachant que chacune à des niveaux de remboursements différents en fonction des niveaux de cotisations. Le fait de choisir dès la souscription la meilleure offre évitera les mauvaises surprises lors des indemnisations. Il ne faut pas forcément chercher le prix le plus bas et il faut faire attention au plafond de remboursement et aux maladies exclues au contrat.