Voyager avec ou sans son chien

Vous planifiez un voyage et vous voilà en train de discuter avec vos proches au sujet des difficultés liées à la présence de votre Beagle. Vous vous trouvez devant plusieurs possibilités: la première serait de le laisser sur place, et vous auriez alors à décider entre le laisser à la maison, le laisser chez des amis ou le mettre en pension; la deuxième possibilité serait de l’emmener avec vous, et vous auriez à choisir le moyen de transport: la voiture, le train, l’autobus, le bateau ou l’avion.

Quelle que soit votre décision, sachez qu’il est préférable de le laisser à la maison sous la garde d’amis: nous vous rappelons qu’il vaut mieux que ce soient des gens qu’il connaît parfaitement. Si vous décidez de le mettre en pension, il vaut mieux que ce ne soit que pour quelques jours et après lui avoir fait connaître les lieux et les propriétaires avec lesquels il sera en contact quotidien.

Vous le laissez à la maison

La personne qui viendra s’occuper de votre Beagle devra être quelqu’un que votre compagnon connaît très bien. Elle devra, évidemment, dormir chez vous. Mais il ne faudra pas s’étonner si votre chien, se croyant abandonné par son maître, montre sa mauvaise humeur en se soulageant un peu partout dans la maison au lieu de faire ses besoins là où il en a l’habitude. Vous devrez prendre cette décision en tenant compte du caractère de l’animal et de ses relations avec la personne qui viendra s’occuper de lui.

Vous le laissez chez des amis

Dans ce cas également, il faudra que l’animal connaisse parfaitement bien les personnes qui vont l’héberger. Vous devrez apporter dans sa demeure provisoire des objets qui ont gardé vos odeurs, qui lui sont familières, ainsi que ses jouets préférés. Il serait bon de l’y emmener «en visite» plusieurs fois avant de l’y laisser. Quoi qu’il en soit, que vous le laissiez à la maison ou chez des amis, il est recommandé que ce ne soit pas pour une trop longue période: votre Beagle vous en voudrait. Prévenez vos amis que le chien pourrait faire ses besoins un peu partout pour montrer qu’il n’aime pas être éloigné de son maître.

Vous le mettez en pension

Visitez plusieurs pensions avant de prendre une décision. Assurez-vous que les animaux n’y soient pas trop nombreux. Visitez les locaux afin de vérifier s’ils sont propres. Observez le travail du personnel. Contrôlez la qualité de la nourriture. Le prix est également à considérer, mais vous devez tenir compte du fait que ce ne sont pas toujours les pensions les plus coûteuses qui sont les meilleures. Renseignez-vous auprès de la direction pour savoir si des visites d’un vétérinaire sont prévues.

Demandez à des amis qui ont aussi un chien quelles ont été leurs bonnes et mauvaises expériences.

Avant de vous décider, consultez, en dernier ressort, votre vétérinaire attitré; d’ailleurs, s’il habite hors de la ville, il pourrait peut-être vous proposer d’héberger votre Beagle. Vous aurez à présenter le carnet de vaccinations qui devra être à jour et cela dans quelque pension que ce soit. Pour votre tranquillité, faites passer un examen général à votre animal chez votre vétérinaire avant de le mettre en pension. Assurez-le et, s’il ne l’est déjà, faites-le tatouer: il pourra ainsi toujours être identifié s’il s’échappe ou se perd.

Vous l’emmenez avec vous

C’est décidé, il vous accompagne. Vous voyagerez en voiture, en train, en autobus, en bateau ou en avion.

En voiture

Votre Beagle devra voyager à l’arrière de la voiture et être isolé par un filet ou un grillage. Ne l’enfermez jamais dans le coffre de la voiture, il en souffrirait, autant physiquement que moralement. Si vous emmenez un chiot, il se pourrait qu’il soit sujet à des vomissements. Ne le laissez pas voyager le ventre plein; faites en sorte qu’il ait bien digéré au moment du départ. Il est également préférable de ne pas lui donner à boire avant de partir.

Si votre animal est sujet au mal de voiture, vous pouvez lui donner un médicament une demi-heure avant le départ. Consultez votre vétérinaire à cet effet.

Un chien aime passer la tête par la vitre; ne le laissez pas faire: il risque une conjonctivite.

Vous devrez vous arrêter souvent pour qu’il puisse faire ses besoins et se «dégourdir» les jambes. Arrêtez- vous à l’écart de la route afin qu’il puisse courir sans danger. Si vous laissez votre Bernois dans la voiture, stationnez-la à l’ombre et laissez les vitres entrouvertes.

En autobus

Avant de partir en voyage, renseignez-vous bien pour savoir si la compagnie de transport accepte les chiens et dans quelles conditions.

En bateau

Mêmes dispositions qu’en autobus. Ayez toujours sur vous un certificat de bonne santé de votre animal. Il est préférable que ce certificat soit récent.

En avion

Pratiquement toutes les compagnies aériennes acceptent de transporter les animaux domestiques. Prenez-vous-y à temps, les places sont limitées. Les chiots peuvent parfois voyager en cabine avec leur maître, mais cela n’est pas une règle générale: renseignez-vous avant de partir. Le beagle doit voyager dans la soute de l’avion. Ne vous inquiétez pas, la soute est climatisée et pressurisée.

Demandez à votre vétérinaire un cachet que vous administrerez au chien juste avant le départ afin qu’il reste calme et somnolent. Certains vétérinaires préfèrent donner une piqûre dont l’effet dure plus longtemps. Il est conseillé de libérer rapidement votre animal de la consigne à l’arrivée; son voyage n’aura pas été aussi confortable que le vôtre…